Le mythe des dragons au Japon

Publié par Maxime Zeng le

Le dragon est façonné par le mythe de la culture nippone, le Japon traditionnel a créé une histoire autour de cette créature mythologique que l'on retrouve ans les cultures d'extrême orient, en Chine, en Corée du Sud, en Mongolie, au Vietnam et au Tibet. Au japon, il occupe une place divine puisque des sanctuaires ont été construit en leur nom.

Dragon ryu asiatique lumineux

Les origines du monstre

Le ryū ou tatsu est un dragon en forme de lézard, moins apte à voler que ses cousins d'Asie. Il est vénéré par l'aristocratie qui considère qu'il possède les pouvoirs d'un Dieu. 

On avait coutume d'invoquer les 5 rois dragons dans les fêtes célébrées au palais royal, et bien évidemment pendant le Goryusai une fête qui leur était dédiée.

Les 5 dragons représentait une direction et un élément :

  • Koryu, le dragon jaune qui représente le centre et la terre
  • Kokuryu, le dragon noir qui représente le nord et l'eau
  • Hakuryu, le dragon blanc qui représente l'ouest et le métal
  • Seikiryu, le dragon rouge qui représente le sud et le feu
  • Seiryu, le dragon bleu qui représente l'est et le bois

Ils sont essentiels à l'équilibre du monde chacun à sa place dans une logique de cohabitation des éléments.

Aujourd'hui on peut les voir dans des carnavals au Japon que l'on appelle matsuri, ces fêtes ont lieu au moins une fois par an dans les grands villes du Japon et mettent en scène divers créatures du folklore nippon. 

Le premier dragon de la mythologie japonaise est un monstre à huit têtes et huit queues du nom de Yamata-no-Orochi, il vient de la rivière Hi à Izumo dans la province de Koshi. La légende raconte que c'est un ennemi démonisé qui attaque les habitants pour se venger.

Quelle est son apparence ?

La légende veut que le dragon est un corps composé d'une tête de chameau, de bois de cerf, des yeux de lièvres rouges, d'oreilles de boeuf, d'un ventre de Mizuchi (dragons à quatre pattes, capables de contrôler la pluie), d'écailles de poisson, d'un cou de serpent et de pattes de tigre ornés de griffes de rapace.

Malgré son apparence d'un monstre hybride comme beaucoup de créature mythologique d'orient et d'occident, il était toujours représenté de façon artistique sur des statues que l'on plaçait sur des temples.

Le nombre de griffes d'un dragon varie selon les représentations, mais on peut s'accorder à dire que les dragons japonais en ont trois la plupart du temps, seul l'empereur pouvait avoir des représentations de dragons à cinq griffes pour montrer leur puissance.

Adultes, ils ont une forme de lézard, mais avant d'avoir l'âge adulte, il n'a pas de pattes et ressemble alors à un serpent. L'âge adulte est atteint au bout de 500 ans, en Chine, il faut attendre 1000 ans !

Lorsque ses ailes poussent, le dragon devient un Oryû, il peut alors voler, il est rare de voir des représentation de cette forme de dragon.

Son culte à travers le monde

Au Japon, des centaines de temples ont été construits, rendant hommage à la créature mythique. 

Temple de dragon japonais

Le célèbre temple de Tenryu-ji, vous permet de découvrir une architecture typique. Après que son allié ait eu des visions de dragon furieux et destructeur, le shogun décida de créer un temple en l'honneur du dragon pour calmer sa colère. La bête exprime la colère de l'empereur défunt. 

En Chine, les temples médiévaux bouddhistes sont décorés d'animaux, notamment le Komainu, qui est un chien-lion conçu pour conjurer les mauvais esprits et que l'on retrouve à l'entrée des temples de façon quasi systématique. Les dragons sont plus rares, c'est à partir de l'époque d'Edo au 17e siècle que des représentations fleurissent dans les temple.

Le dragon est un monstre craint des habitants, il est représenté comme une divinité exigeante qui s'énervent facilement. Un culte leur est voué presque uniquement pour calmer leur rage. Souvent, ce sont des ennemis vaincus par le passé que les japonais décrivent à travers l'image du dragon. 

Aujourd'hui, il suscite encore les passions

En 2019, les dragons fascinent toujours le Japon, comme on peut le voir dans One Piece, le manga le plus vendu au monde. Le héros Monkey D. Luffy affronte l'équipe de Kaido, un humain qui se transforme en dragon, dans le pays de Wano Kuni, qui représente le Japon dans l'intrigue.

 figurine one piece de monosuke en kimono rose


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.